Infos et consignes - COVID-19

Médias

Vous êtes ici

Isabel Côté obtient la Chaire de recherche sur la procréation pour autrui et les liens familiaux

La professeure Isabel Côté, du Département de travail social, vient d’obtenir la Chaire de recherche du Canada sur la procréation pour autrui et les liens familiaux.

Cette 9e Chaire de recherche du Canada à l’UQO vise à développer une compréhension des projets parentaux à l’aide d’une tierce partie, qu’il s’agisse de donneurs ou de donneuses de gamètes et d’embryons ou de femmes porteuses.

La création de la chaire de la professeure Côté fait partie des subventions annoncées aujourd’hui, 15 juin 2021, par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie (ISED), François-Philippe Champagne, a tenu un point de presse virtuel afin de dévoiler les bénéficiaires de subventions du CRSH à travers le Canada.

« Je suis très fière de l’obtention de cette Chaire de recherche qui permettra de générer des connaissances sur les familles issues de la procréation pour autrui, dans un contexte où plusieurs questions sont soulevées concernant la reconnaissance de certaines d’entre elles. Par exemple, la gestation pour autrui n’est toujours pas régulée au Québec contrairement à ailleurs au Canada. De même, le Québec ne reconnait pas la validité des projets pluriparentaux, à savoir ceux qui impliquent plus de deux parents. Les résultats issus des travaux de cette Chaire permettront de porter le point de vue des principales personnes concernées dans l’espace public », commente Isabel Côté.

Il est estimé qu’au Canada, environ 12 000 projets parentaux se réalisent par le recours aux dons de gamètes, d’embryons ou de la gestation pour autrui.

La programmation de la Chaire de la professeure Côté s’articulera autour de trois volets visant à produire des connaissances sur ces familles et les enfants ainsi conçus qui pourront ensuite être mobilisés pour favoriser le mieux-être de l’ensemble des parties concernées, développer des pratiques d’intervention novatrices et soutenir les décideurs publics. Une attention particulière sera portée sur l’expérience des enfants grandissant dans ces familles.

«L’UQO est fière de l’obtention de cette nouvelle Chaire de recherche du Canada qui vient confirmer la grande expertise de la professeure Isabel Côté sur la procréation pour autrui et les liens familiaux ainsi que la nécessité de faire progresser la recherche et les connaissances dans ce domaine qui touche notre population, soutient la rectrice, Murielle Laberge. La famille, dans toute sa diversité, est au cœur de nos vies et il est essentiel de contribuer à son épanouissement par la recherche et le développement des connaissances. »

Avec cette nouvelle chaire de recherche, l'UQO continue de se distinguer dans plusieurs domaines d’expertise, d’innover et d’évoluer en tant que joueur important de la recherche et du développement au Québec, au Canada et à l’international.

 

Isabel Côté du Département de travail social à l'UQO.


D’autres implications
Isabel Côté est spécialisée sur la diversité familiale et les enjeux qui touchent les familles contemporaines. En seulement quelques années, elle a développé une expertise reconnue internationalement sur la réalisation de projets parentaux grâce à la procréation pour autrui. Elle est notamment membre du consortium Origines, équipe de recherche pluridisciplinaire et internationale basée en France, qui documente le sens donné aux liens qui unissent les personnes dans les familles où les enfants ne sont pas nécessairement issus biologiquement de leurs parents.

L’approche unique de la professeure Côté vise à développer une compréhension globale de la procréation pour autrui en croisant le regard de l’ensemble des parties, à savoir les parents, les tiers de procréation et les enfants ainsi conçus. Elle s’intéresse également à la façon dont les familles élargies s’inscrivent dans ces projets parentaux. Ses recherches conjuguent également la sociologie de la famille, l’anthropologie de la parenté, les études féministes et LGBTQ. Ces deux aspects sont inédits au Canada et peu développés au plan international.

Par l’entremise de ses recherches, Isabel Côté veut soutenir la mise en place de régulation qui soit plus adaptée aux besoins de ces familles. Elle souhaite également valoriser le développement d’outils concrets pour soutenir les parents vivant différents enjeux liés à la création d’une famille grâce à l’aide d’une tierce partie.  Enfin, pour soutenir la visibilité de ces familles dans l’espace public, un site web sera développé. Ce site servira de portail afin de regrouper des résultats de recherches, mais aussi des productions vulgarisées, issus des travaux de sa chaire de recherche ou de collègues chercheurs dans ce domaine. Facebook, Instagram, Twitter seront aussi utilisés.

Le 15 juin 2021