Infos et consignes - COVID-19

Département des sciences administratives

Vous êtes ici

COVID-19 et les arts : la professeure Bérubé dévoile des résultats de recherche

 

Julie Bérubé, professeure au Département des sciences administratives, en collaboration avec Culture Outaouais, vient de dévoiler les résultats d’une étude qui a examiné l’impact de la pandémie sur les industries culturelles en Outaouais.

 

Un premier constat : la pandémie et le confinement ont bien sûr eu un impact négatif sur le milieu des arts et de la culture, avec l’annulation ou le report de spectacles et évènements. Il y a eu l’isolement et la détresse psychologique des artistes et des gens qui vivent du milieu des arts, ainsi qu’une perte de la main d’œuvre. Les limites d’accès aux espaces de création et aux matériaux a aussi fait mal.

L’étude rapport aussi toutefois certaines retombées positives : de nouveaux publics ont été créés, l’émergence de nouveaux thèmes de création, des gains de productivité, la création de nouveaux programmes de subventions et le développement de nouvelles expertises.

Comme tout autre secteur d’activités, le milieu culturel a aussi été forcé de revoir certaines façons de faire : établir des collaborations interdisciplinaires, présenter des évènements en combinaison de présentiel et virtuel, et donc diversifier les moyens de diffusion.

Voir la synthèse des résultats de l’étude

C’est en septembre 2020, en pleine pandémie de COVID-19 que la professeure Bérubé a obtenu une subvention de 24 966 $ du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada pour financer un projet de recherche en partenariat avec Culture Outaouais. Le projet est intitulé Comment adapter les modèles artistiques pour assurer la pérennité des industries culturelles en cas de pandémie et de crise mondiale.

Avec l’aide d’étudiantes et d’étudiants de premier et de deuxième cycle en art, en administration et en finance de l’UQO, Julie Bérubé a dans un premier temps réuni en groupes de discussion des artistes, des travailleuses et travailleurs ainsi que des professionnelles et professionnels des secteurs de la musique, des arts vivants et des arts visuels et médiatiques de la région de Gatineau-Ottawa. Ensuite, une série d’entrevues semi-structurées avec les mêmes groupes de participantes et participants a eu lieu. Ils et elles ont parlé des effets de la pandémie sur les modèles et les pratiques artistiques, et ont échangé sur le rôle des organismes culturels en période de pandémie et de crise mondiale.

 « Nous nous attendions à recevoir des messages pessimistes et de découragement lors des collectes de données. Or, nous avons été surpris d’entendre plusieurs témoignages positifs et des pistes de solutions innovantes des milieux culturels en Outaouais. Évidemment la culture a été durement touchée, mais les milieux font preuve de créativité, de résilience et de courage ce qui garde la culture bien vivante en Outaouais! »

 

Le 4 mai 2022