Infos et consignes - COVID-19

Médias

Vous êtes ici

L’UQO signe une entente de coopération en cybersécurité avec l’Université de Gênes et Leonardo

Le 13 mai 2022 – L’Université du Québec en Outaouais (UQO), qui a participé à une mission de développement en Italie avec ID Gatineau et In-Sec-M, est fière d’annoncer la ratification d’une entente tripartite de cinq ans avec l’Université de Gênes et Leonardo, géant italien de l’aéronautique, de la défense et de la sécurité.

L’Université de Gênes, institution italienne d’enseignement supérieur publique qui figure parmi les meilleures universités du pays en matière de qualité de production et de recherche, et l’UQO, université déjà bien implantée dans les domaines des sciences infirmières, des sciences naturelles, de l’environnement, de l’administration, de la cyberpsychologie, de l’intelligence artificielle et de la sécurité informatique, ont convenu des champs de recherche qui constitueront les principales composantes de cette nouvelle collaboration, soit la cybersécurité, la gestion des mégadonnées, l’intelligence artificielle ainsi que le développement durable, l’écologie et la protection de l'environnement.

« L’entente signée par Leonardo avec l'Université de Gênes et l'Université du Québec en Outaouais marque, d’un côté, une nouvelle étape de l'expansion du réseau de Leonardo dans le domaine de la recherche, et de l’autre, le renforcement de sa présence au Canada », souligne M. Franco Ongaro, directeur de la technologie et de l’innovation de Leonardo. « La stratégie d'innovation technologique mise en œuvre par Leonardo poursuit M. Ongaro, représente un facteur essentiel pour développer les compétences nécessaires dans les secteurs de pointe dans les technologies émergentes, dont le numérique. Par le biais des Leonardo Labs - le réseau de laboratoires de recherche et innovation de Leonardo, et des nombreuses collaborations avec universités et centres de recherche en Italie et à l’étranger, Leonardo insuffle un élan déterminant pour construire un avenir technologique et durable. Ce partenariat avec l’Université québécoise et l’Université génoise répond pleinement à la volonté de Leonardo d'élargir et d’intégrer des systèmes de formation et des compétences diversifiés, afin de consolider et d’améliorer tout partenariat technologique dans un marché stratégique comme celui du Canada ».

La rectrice de l’UQO, Murielle Laberge, a tenu à souligner la collaboration de toutes les parties qui ont rendu possible cette nouvelle entente internationale pour l’UQO. « L’importance de la communication et des échanges scientifiques entre nos établissements et nos pays permettront des rapprochements multidisciplinaires et l'élaboration de projets novateurs qui bénéficieront à l'avancement de la science et à la formation de la main-d'œuvre, afin de mieux répondre aux enjeux politiques, stratégiques et économiques liés à l'intégrité des systèmes d'information dans le monde ».

« L’entente qui vient d'être signée va permettre d'une part de consolider et de renforcer un partenariat fructueux  avec Leonardo, leader mondial dans le secteur de la cyber sécurité, et d'autre part, de renforcer les relations académiques entre l'Université de Gênes et le système universitaire canadien, un système d'excellence caractérisé par des standards de qualité très élevés. Plus précisément, la collaboration avec l'Université du Québec en Outaouais permettra de travailler conjointement, avec la participation de nos étudiants, sur des thèmes de recherche exploratoire tels que la cyberprotection, l'intelligence artificielle, la santé, le développement durable et le calcul à haute performance. L’entente offrira également l'opportunité d’interconnecter les écosystèmes d'innovation respectifs, avec des retombées sur le monde des entreprises liguriennes et québécoises », a affirmé le recteur de l’Université de Gênes, monsieur Federico Delfino.

La délégation de l’UQO, qui a profité de la mission pour participer à l’événement Cybertech Europe 2022 à Rome en Italie, les 10 et 11 mai, était composée de Adel El Zaïm, vice-recteur à la recherche, à la création, aux partenariats et à l’internationalisation, et le doyen de la recherche, Jonathan Paquette. Ils ont pu compter sur l’importante participation de Renald Piché, conseiller stratégique en attraction des investissements chez ID Gatineau, Antoine Normand, président de Blue Bear et d’In-Sec-M, ainsi que de Nicolas Duguay, directeur du développement des affaires chez In-SEC-M.

Pour consulter le nouvelle sur Cybertech Europe, cliquez sur le lien https://uqo.ca/nouvelles/47151

Sur la photo le professeur recteur de l'Université de Gênes,Federico Delfino, Alessandro Garibbo, responsable des universités et des centres de recherche Leonardo, et la déléguée du Québec à Rome, madame Marianna Simeone
Sur la photo  de gauche à droite: la professeure et rectrice de l'UQO Murielle Laberge, la salle du rectorat de l'Université de Gênes et le recteur professeur Federico Delfino, et au bas Franco Ongaro, chef de la technologie et innovation Leonardol
De gauche à droite: Alessandro Garibbo, responsable des universités et des centres de recherche Leonardo, la déléguée du Québec à Rome, madame Marianna Simeone, Laura Gaggero, vice-rectrice Université de Gênes, le professeur recteur de l'Université de Gênes,Federico Delfino, Adel El Zaïm, vice-recteur recherche, création, partenariats et internationalisation UQO et madame Edith St-Hilaire ministre conseillère ambassade du Canada à Rome